Retour

Exton Consulting : learning expedition à Tel-Aviv !

Afin d’anticiper les tendances les plus à la pointe dans les services financiers, ici mais surtout ailleurs, Exton Consulting organise, pour ses clients et/ou pour ses consultants, des learning expeditions.

Parce que « ressentir » les mutations sur le terrain, et aller à la découverte des innovateurs dans leur propre pays est toujours source d’apprentissage, d’ouverture et d’humilité. Le concept : une alternance de rencontres avec des acteurs des services financiers et start-up locaux, et des ateliers / débriefs animés par Exton Consulting. Dernière destination en date : Tel-Aviv, en partenariat avec l’innovation studio SchooLab.

Pourquoi Tel-Aviv ?

Plus que de forte dynamique d’innovation et de fort développement des FinTechs en Israel, c’est bien ici de « start-up nation » qu’il faut parler ! Israel, « petit » pays de 8,5 millions d’habitants, au vibrant esprit entrepreneurial, concentre en effet 25 compagnies cotées au NASDAQ, est la première nation en nombre de start-up par habitants, start-up qui ont levé 480 millions de dollars en 2015. C’est le second écosystème d’innovation mondial, après la Sillicon Valley. Israel est également le troisième hub de FinTechs au monde, avec plus de 430 FinTechs couvrant tous les domaines des services financiers, depuis la gestion des finances jusqu’à la blockchain, en passant par les paiements, les data analytics et la cybersécurité. Il y existe un environnement plus que favorable à l’innovation, avec une forte collaboration entre les Universités et les entreprises, un soutien actif du gouvernement à la recherche (plus de 5 % des dépenses publiques sont dédiées à la R&D), une très forte concentration d’ingénieurs, ou encore un rôle primordial de l’armée dans le développement de nouvelles technologies, testées au plan militaire avant d’être utilisées dans le domaine civil.

Rencontres inspirantes avec 15 acteurs clés de l’écosystème FinTech israélien.

Durant 3 jours, nous avons rencontré un grand nombre de banques, d’accélérateurs, incubateurs, innovation labs, venture capitalists et investisseurs, le tout ponctué d’ateliers sur l’open innovation et le design thinking. Parmi les acteurs rencontrés, citons : BillGuard (PFM), une application mobile qui permet d’identifier les dépenses inutiles, ayant obtenu de multiples prix, et acquise par Prosper pour 30 M$, Payoneer (paiement) opérant dans plus de 200 pays, bénéficiant de 270 M$ levés, et de plus de 3M d’utilisateurs, Colu (Blockchain), Di-Finest (data analytics), Scanovate (dispositif mobile de scan de documents à destination des services financiers), le Citi Innovation Lab, l’accélérateur de Barclays Barclays Rise, ou encore les hubs Urban Place et The Floor. Les conclusions de ces échanges sont éclairantes : les FinTechs rencontrées offrent des services simples, efficaces, basés sur l’UX. Tantôt complémentaires des services de la banque, tantôt concurrentes, elles souhaitent apporter une amélioration significative de l’expérience utilisateur.

Notre conviction ? Les banquiers et assureurs français doivent immanquablement s’intéresser à ce qui se passe à l’étranger. A Tel-Aviv, il y a une réelle effervescence, un réel dynamisme, et différents modèles de collaboration avec les banques. Cet écosystème est à surveiller, à l’identique de ce qui se passe à San Francisco ou à Singapour.

Vous êtes intéressé par l’organisation d’une learning expedition ? Contactez-nous

Source : Exton Consulting, lettre Inside Financial Services n°36, 2016